L’INTELLIGENCE ECONOMIQUE EN ALGERIE

En 2001, l’Association Algérienne de l’Industrie du Gaz (AIG) organise une journée d’études sur la veille stratégique. Cette manifestation marque les débuts de l’intelligence économique (IE) en Algérie. Les années suivantes d’autres manifestations sont organisées sur la thématique de l’intelligence économique, en particulier le colloque international IEMA (Intelligence économique, outil de management et d’action publique) qui se tient à Alger à cinq reprises, de 2005 à 2011 (cabinet NT2S).En décembre 2006, le premier ministre déclare que l’Etat est conscient du besoin d’une véritable politique d’IE pour contribuer au développement industriel du pays. Cette déclaration ne reste pas sans en effet, puisqu’en 2007 un Master est créé à l’Université de la Formation Continue (UFC) d’Alger et qu’en 2008 est instituée une Direction générale pour l’Intelligence Economique – Etudes et Prospective (DGIEEP) au Ministère de l’Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotion de l’Investissement. La même année, l’Agence nationale pour la promotion de la PME (ANPME) lance son premier bulletin de veille mensuel.

En 2010, la DGIEEP, en collaboration avec le cabinet Veil Tech, publie un Manuel de formation en intelligence économique en Algérie (voir ci-dessous). Ce document de référence définit les concepts et les métiers de l’IE, puis il recense les besoins de formation à partir d’une enquête auprès d’une trentaine d’entreprises industrielles et établit un plan de formation adapté au contexte algérien.

En 2011, l’Institut Supérieur de Gestion et de Planification (ISGP) lance en collaboration avec le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, un master en intelligence économique et management stratégique destiné aux entreprises.

En 2012, l’Ecole Nationale Supérieure de Management (ENSM) propose à son tour un master en intelligence économique avec des experts nationaux et internationaux.

La même année, la DGIEEP lance un programme d’accompagnement de onze entreprises publiques algériennes pour le développement de l’IE. Ce programme se traduit notamment par la mise en place de dispositifs de veille dans ces entreprises. Il souligne cependant les limites de l’IE en Algérie, car au-delà de ces dispositifs, aujourd’hui en sommeil pour la plupart, il montre que l’IE s’est limité aux grandes entreprises nationales, surtout industrielles, sans traductions concrètes pour les PME.

De 2014 à 2016, l’Agence Nationale de Promotion du Commerce Extérieure (ALGEX) profite d’un jumelage avec l’Union Européenne se doter de nouvelles méthodes d’analyse en intelligence économique. A la même période, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural tente également de mettre en place une démarche d’IE.

En 2017, le Ministère de l’Industrie et des Mines profite d’un séminaire de sensibilisation à la veille stratégique qui se tient à l’ISGP, dans le cadre d’un jumelage avec l’Union Européenne, pour relancer la politique publique d’IE, aussi bien défensive qu’offensive. Elle se matérialise, par exemple, dans la formation action «Veille stratégique et Intelligence économique» déployée à l’Institut National de la Productivité et du Développement Industriel (INPED), à partir de mars 2018, au profit de cadres des groupes industriels rattachés au Ministère de l’Industrie et des Mines.

Mais lors du colloque «L’intelligence compétitive des entreprises et des territoires », qui se tient en décembre 2018 à l’Université Mouloud Maameri de Tizi-Ouzou, les intervenants ne peuvent que constater combien le système national d’information et de communication reste fragile et mal alimenté avec des données à jour. L’intelligence économique algérienne a encore des difficultés pour dépasser les concepts et s’appliquer à la vie des entreprises, particulièrement des PME.

FORMATIONS

PERSONNALITÉS ALGERIENNE DE L'IE

  • Mustapha BOUROUBI, Responsable du Master IEMS de l’ISGP
  • Zohra BOUCHENAK, cabinet privé

ARTICLES ET OUVRAGES

Consulter les autres fiches sur l’intelligence économique en Afrique
> FICHES IE PAR PAYS

Toutes les informations sur l'Algérie
lettre de veille semaine africaine